Mali-Gabon (0-0) : Mali accroché, le film du Match

Malgré le soutien d’un stade quasiment plein avec plus de 30.000 spectateurs, le onze malien n’a pas réussi à faire mieux qu’un nul sans but avec le Gabon.

Les Aigles ont poussé pendant les vingt premières et les dix dernières minutes, avec un Moussa Doumbia dans tous les bons coups, mais n’a pu offrir une victoire à un public qui voulait croire à la relance. L’objectif numéro un, la victoire, n’a pas été atteint, et c’est avec un certain dépit que le public du Stade du 26 mars a quitté les tribunes le Stade du 26-Mars.

Le Mali a attaqué pied au plancher la première période, avec un pressing agressif, puis a baissé d’intensité et le Gabon a retrouvé le ballon. Rien toutefois de bien dangereux ne s’est produit hormis une frappe de Modibo Maïga et une tête de Moussa Doumbia déviée par Bruno Manga Ecuelle (24’).

Un centre de Malick Evouna trouve le pied de Pierre-Emerick Aubameyang ; l’attaquant de Dortmund trouve le poteau gauche sur sa première occasion de la rencontre (26’). Réponse du berger à la bergère, une minute plus tard, c’est Moussa Doumbia qui trouve le cadre… mais le ballon est détourné en corner par Didier Ovono.

Modibo Maïga opérant en retrait, le milieu à trois d’Alain Giresse n’a pas beaucoup pesé laissant un peu seuls les deux attaquants. Parmi eux, Moussa Doumbia s’est démené étant à l’origine presque toutes les occasions maliennes. Il a tenté une frappe sèche des 18 mètres détournée par Didier Ovono (42’), participé à l’action la mieux construite de la seconde période, un jeu à trois conclu par Modibo Maïga qqui n’a pu ajuster son plat du pied (49’), et une frappe enroulée encore détournée en corner par le portier gabonais (66’).

Il a aussi remis une passe en profondeur à Adama Traoré, mais le milieu offensif de Monaco a manqué le cadre d’un cheveu (79’) avant d’être remplacé dans les dernières minutes.

Le Gabon a donc réussi une bonne opération en venant prendre un point à Bamako. « C’est toujours un bon point en déplacement dans une telle compétition » se réjouissait après le match le sélectionneur intérimaire et directeur technique national des Panthères, Jose Antonio Garrido. « Si nous avions commencé le match d’une autre manière, je pense que nous aurions obtenu un résultat plus positif. En première période, nous avons été très peu disponibles dans le jeu. Dans l’ensemble, je suis satisfait de ce résultat », a-t-il conclu.

Alain Giresse très agacé n’était pas satisfait après le nul de son équipe. Il a pointé du doigt les occasions gâchées par les siens en première période.

« J’ai la même impression depuis quelques temps sur nos matches. A savoir une première période plutôt accomplie avec des occasions pour ouvrir le score. Malheureusement, on n’arrive pas à conclure. Et une deuxième période où on confond vitesse et précipitation, et où on n’arrive pas à marquer dans nos temps forts. On a laissé plus d’espaces au Gabon qui a pu s’exprimer souvent en contres pour nous poser quelques problèmes. C’est très frustrant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *