Adama Traoré : «Lorsque j’ai signé à Monaco, ce grand club, c’était la folie à la maison»

Arrivé à Monaco  après une excellente coupe du monde U20 où il sera sacré meilleur joueur du tournoi, Adama Traoré tente de se faire une place dans le pléthorique milieu de terrain de l’équipe monégasque. Le transfuge du LOSC, âgé de 20 ans, revient pour Onze Mondial, sur son transfert et son début de saison sur le Rocher.

Son transfert à Monaco

« Mon agent s’est occupé de tout ça. Le PSG était intéressé mais pour moi, il était préférable de signer à Monaco. À Paris, c’était vraiment bouché, surtout à mon poste, il y a des joueurs comme Thiago Motta, Matuidi, Verratti. Je n’aurais pas eu beaucoup de temps de jeu. Ici, j’en aurai plus. Entre Monaco et le PSG, j’ai privilégié le projet sportif.

Ma famille est très contente pour moi. Lorsque j’ai signé à Monaco, ce grand club, c’était la folie à la maison. Je suis un peu la fierté des miens. Ils m’encouragent, me conseillent et me suivent au quotidien. La famille est sacrée pour moi. C’est en partie grâce à elle que je suis là aujourd’hui. Tous les jours, je remercie Dieu pour tout cela ».

Marco Verratti (psg) - Adama Traore (mon)

Son intégration dans le groupe

« Je me suis très bien intégré dans mon nouveau club. Même si je ne joue pas beaucoup, tout se passe bien. On a un bon groupe et une super ambiance. Plus le temps passe et plus je me sens bien ici. Tous mes coéquipiers sont super cool avec moi et me facilitent la tâche chaque jour. Je les remercie d’ailleurs pour leur accueil. Après, il est vrai que Jérémy Toulalan, Tiémoué Bakayoko et Farès Bahlouli me parlent beaucoup. Nabil Dirar aussi. J’apprécie vraiment leur manière de se comporter avec moi. Pour le moment, tout va bien « .

Son temps de jeu limité depuis le début de la saison et sa relation avec Jardim

« Je pensais que j’allais jouer plus. Malheureusement, depuis que j’ai signé, je joue très peu mais je ne m’inquiète pas. J’ai confiance en moi et en mon travail. J’arrive tous les jours à l’entraînement déterminé, je bosse énormément. Je fais tout pour montrer au coach que je mérite de jouer et le jour où il me donnera ma chance, je la saisirai. Qu’il me donne 5, 10 ou 15 minutes, je donne le meilleur de moi-même et me dépense sans compter. Je respecte les choix du coach qui me demande de poursuivre mes efforts et m’explique que le football, c’est comme ça, qu’il y a des fois où tu es sur le banc, que j’aurai bientôt ma chance. J’accepte tout ce qu’il me dit et j’essaie de ne pas trop me poser de questions, je vais avoir du temps de jeu. J’espère pouvoir faire une série de matchs pour faire mon trou définitivement, il faut que j’enchaine. Avec le temps, je vais m’imposer. Et répondre aux attentes de mes dirigeants « .

adama traore

Son modèle dans le foot

 » Ronaldinho ! Il avait une telle qualité de passes, de dribbles, la vision de jeu, la vista… Lorsque tu le regardes jouer, ça donne envie de faire comme lui. Quand j’étais petit, je regardais ses vidéos en boucle, il était trop, trop fort. »

Ses objectifs avec les Aigles du Mali

J’espère m’imposer au sein de cette équipe. Je veux aider mon pays à être en haut de l’Afrique. « Le Mali n’a jamais participé à une Coupe du Monde. On n’a jamais gagné la CAN… Je veux tout faire pour qu’on y arrive. Ce serait un rêve. Le Mali, c’est tout pour moi, c’est une énorme fierté. »

Onze Mondial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *