Seran Diabaté : « J’espère que ceux qui viennent pour le tournoi de Montaigu auront les mêmes chances que leurs ainés »

Dans le cadre du Mondial Minimes de Montaigu 2009 que le Mali s’apprête à participer, Malifootball, partenaire presse de la sélection malienne, a approché Mr Seran Diabaté artisan de la participation des « Aiglonnets » à ce prestigieux tournoi avec le soutien de la Fédération Malienne de Football.

Seran, grâce à vous, le Mali participe pour la première fois au tournoi de Montaigu, comment vous vous êtes prit pour l’organisation de la participation malienne ?

Suite à ma participation à la dernière édition du tournoi de Montaigu, l’idée n’est venue de me mobiliser pour que le Mali puisse y participer. C’est ainsi que j’ai approché le responsable du tournoi.

Cela n’a pas du tout été évident mais force d’insister nous avons pu inscrire le Mali. J’ai ainsi rencontré la Fédération malienne de football à travers Moussa Kanouté, le responsable des compétions internationales afin de soutenir le dossier au niveau des instances.

Une fois le dossier accepté, comment avez-vous procéder à la sélection des joueurs participant au tournoi ?

Nous avons souhaité une équipe à l’image des talents du Mali. Sachant que ce sont des jeunes et que nous voulions donc de la créativité.

Nous avons donc fait en sorte de regrouper tous les jeunes issus des clubs, centres de formations ou académies de football.

La fédération malienne de football nous a mit à disposition les infrastructures et les équipements nécessaire et grâce à l’appui de la direction technique, nous avons pu choisir parmi 400 jeunes à la suite de plusieurs matches et entretiens afin d’être sur d’en sortir la meilleure équipe possible durant trois mois.

Finalement, le choix de l’entraineur Issa Kolon Coulibaly s’est porté sur une vingtaine de jeunes.

A votre avis, qu’est ce que ces jeunes peuvent attendre de ce tournoi ?

Je pense que c’est une chance pour ces jeunes de participer à un mondial. Pour la plupart c’est la première fois qu’ils voyagent, qu’ils côtoient d’autres nations, d’autres styles de football. Ce tournoi leur permettra d’accumuler de l’expérience en côtoyant le haut niveau.

L’equipe nationale minime après une pause dejeuner dans leur hotel: au milieu, Seran Diabaté

Qu’est ce qui est prévu pour cette équipe d’ici le début du tournoi ?

L’équipe est arrivée en France en deux temps le 30 Mars et le 1er avril et il est logé à l’hôtel Leonard de Vinci à lisses(en région parisien).

Pour compléter la préparation entamée au Mali, ils livreront plusieurs matches amicaux contre des équipes de leur catégorie des clubs comme le PSG, le Havre…

Une façon aussi de permettre aux recruteurs éventuels d’apprécier leurs talents ?

L’importance va etre donné à la préparation de l’équipe, leur mettre dans les conditions du haut niveau.

Bon, ils pourront toujours être vu par rapport à ces matches y compris pendant le tournoi. Par la suite pourquoi pas mais l’accent va etre mis sur la préparation de ces jeunes.

Vous êtes agents de joueurs, vous avez une structure de gestion de carrière de footballeurs, pourriez vous nous parlez un peu de cette activité ?

Effectivement, je suis associé avec mon ami Bakary Sanogo et nous gérons la société SDMI (Seran Diabaté Management International) qui a sous sa coupe plusieurs internationaux maliens.

Je suis moi-même ancien footballeur. J’ai été international junior malien en 1997 en participant à la coupe d’Afrique des nations.

Apres cette expérience, j’ai constaté que le Mali était un réservoir de talents mais personne ne s’en occupait pour qu’ils puissent continuer à l’extérieur.

Avec l’aide de la fédération, j’ai passé ma licence au Mali. Cela m’a ouvert les portes et leur aide à été capitale dans mon évolution.

C’est ce qui nous permet de faire sortir des jeunes talents du Mali qui on pu s’affirmer au plus haut niveau français….

Tel que cheik Diabaté, Abdou Traoré…

Oui, il ya eu Cheick Tidiane Diabaté qui est venu à Bordeaux, puis Abdou. Après s’en est suivi Bassirou Dembélé au PSG, kalé Amara qui joue à Auxerre, Abdramane Mahamane Traoré au Havre. Cela se poursuit et récemment il y a Ismael Keita qui est arrivé aux FC Nantes.

Ce travail aide aussi le football malien puisque certaine de ces jeunes arrivent à apporter un nouveau souffle à la sélection et j’espère que ceux qui viennent pour le tournoi de Montaigu auront les mêmes chances que leurs ainés.

Le mot de la fin…

Je tiens à remercie l’ANPE-Mali qui nous a accompagné financièrement sans oublié Airness, sponsor officiel de l’équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *