Moussa Doumbia, Attaquant des Aigles du Mali : « La RCI reste prenable malgré leur statut de champion d’Afrique »

Âgé de 22 ans, Moussa Doumbia incarne le renouveau du flanc offensif des Aigles du Mali. à l’instar de Moussa Marega et d’Abdoulaye Diaby, ce véloce attaquant, à la technique et à la pointe de vitesse au-dessus de la moyenne, charme le public sportif malien pour ses débuts chez les Aigles du Mali.

Natif de Bouaké, le prochain match sera particulier pour le jeune attaquant du FC Rostov.

Comment se passe ton intégration  au sein de la sélection nationale?

Tout se passe très bien… Je vis actuellement  ma 3ème sélection. J’ai été très bien accueilli par les plus anciens. Tout va bien. J’ai déjà inscrit deux buts en deux sélections officielles. C’est une bonne chose, je vais continuer à travailler pour être plus performant.

Tu étais très attendu en sélection…

Oui effectivement, le public m’avait beaucoup réclamé. Certainement il avait des souvenirs des bons matches que j’avais livrés en championnat avant de partir en Russie…. Et franchement je suis heureux de jouer avec la sélection. Cela est très important pour moi et dans ma carrière. Nous avons un bon groupe, un bon mélange d’anciens et de nouveaux. L’ambiance est bonne.

Parlons un peu de tes débuts dans le foot….

Je suis né en Côte d’Ivoire, j’ai passé une partie de ma jeunesse là-bas.  Mes parents sont à Bamako et c’est suite à une détection de l’académie Jean Marc Guillou que je suis venu à Bamako en 2006. J’ai donc fait mes classes à l’académie puis j’ai joué que 6 mois environs en L1 malienne avec l’AS Real. C’est suite à un match de league des champions africaine que tout est parti. J’ai été repéré par plusieurs clubs et j’ai choisi d’aller en  Russie, à Rostov FC.

Explique-nous ta vie de footballeur malien en Russie…

Cela fait deux ans que je suis là-bas et je m’y sens très bien. Le club marche très bien, nous avons terminé 2ème du champion l’an dernier et nous sommes en ligue des champions européenne. Au début, je me blessais régulièrement, peut-être à cause du climat, mais à présent tout va bien et je fais mes matches.

Quels sont tes ambitions de footballeur ?

Remporter une Can pour le Mali….notre peuple en a besoin et le mérite. Nous avons une belle équipe et cela est possible. Et pourquoi ne pas aller à la prochaine Coupe du Monde : nous y travaillons. Coté club, le titre reste notre ambition et cela reste possible car nous sommes très bien parti pour cela.

Le prochain match des Aigles face à la cote d’ivoire sera particulier pour toi , tu auras face à toi  des amis d’enfance ?

Mieux, je suis né à Bouaké !  C’est ma ville de naissance, je suis donc très motivé à jouer ce match. D’ailleurs je sais que beaucoup de personnes viendrons me soutenir  et il ya beaucoup de maliens la bas. Ça sera comme si on jouera à domicile.

La RCI reste prenable malgré leur statut de champion d’Afrique. On les a vu lors de leur dernier match : ce n’était pas terrible. Nous partons aussi avec des handicaps suite aux absences importantes mais nous restions confiant.

Parlez-nous de ton but face au Benin,  suite à une série de passement de jambe….

(Rires) Souvent il faut se faire plaisir et oser. Je venais de rentrer au cours du match, comme on menait largement, j’ai mis la manière voilà tout. J’étais très heureux vu que c’est mon 1er but avec les Aigles au stade du 26 Mars mais surtout cela a fait plaisir au public : c’était l’essentielle !

Propos recueillis par Mahamet Traoré

One Comments

  1. Reply Post By Samory TOURE

    Quel a été le score après ces propos? Rien que des bavards. La RCI est toujours au dessus du MALI quoi qu’il arrive. Soyez sérieux et reconnaissez le. Cela ne vous diminue pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *