Stade-Djoliba : le derby qui pourra laisser des plumes !

La 21è journée du championnat est marqué  par le derby le plus populaire du football malien : classico Stade-Djoliba. Les frères ennemis de toujours tenteront chacun de son coté à asseoir sa suprématie sur le championnat. La popularité de ces deux clubs ne date pas d’hier puisqu’ils constituent tous les deux  « Les historiques » de l’élite. Et leur rivalité aussi ! En effet, lorsque la reforme en 1960 invita à la création de plus grands clubs par les fusions, le Stade Malien naquit alors de la très célèbre J.A (Jeanne d’Arc) et de l’Espérance de Bamako. Le Foyer et d’Africa Sport fusionnèrent pour donner naissance au Djoliba AC.

La JA, qui enrichit essentiellement le stade de son expérience historique et de ses moyens, est née en 1938 sur l’initiative de deux joueurs métisses soudanais de l’Amicale, Gamard et le médecin Brière de Lysle.
Quant à l’Espérance de Bamako créé en 1958, ce fut une équipe installée par de jeunes élèves et présidée par Fernand Diarra.

Ainsi, le stade malien, nouvellement héritier de la Jeanne d’Arc ne faillit pas à son statut. Elle s’imposa aussitôt sur le plan national en remportant la première coupe du Mali face au Djoliba sur le score de 2/1après un premier match de final au cours duquel les deux adversaires s’étaient neutralisés 3/3.
La vielle rivalité existant entre l’Africa Sport (qui donna naissance au Djoliba) et la J.A fut dès lors reconduite par les deux héritiers : le Stade Malien et le Djoliba A.C.

Un petit point historique qui nous permettra très certainement de placer le match dans son contexte.

L’enjeu de ce match est double pour le Stade Malien, leader ex-æquo du championnat avec le COB (45 points). Il compte non seulement s’imposer face à son poursuivant immédiat(le Djoliba AC)  dont 4 points les séparent pour l’éloigner du peloton de tête mais aussi pouvoir garder le fauteuil de leader face au COB.

Image

les blancs du stade malien

Les poulains de Cheick Diallo (l’ancien Aigle de la campagne de Yaoundé 72) attendent s’appuyer sur une base assise défensive basé sur l’expérience du vieux briscard Ibrahim Koné dit Aba, un autre historique du club et ancien pensionnaire des aigles du mali.
L’animation du jeu sera sans doute assuré le capitaine Amadou Diallo « docteur », grand pourvoyeur de ballons pour mettre sur orbite l’attaque stadiste basé sur l’opportunisme de Bakari Coulibaly (goléador de la compétition avec 14 buts) la pointe de vitesse de Drissa Coulibaly et éventuellement la mobilité de Lassana Diallo.

Du coté du Djoliba AC, les locataires de Hérémakono, galvanisés par leur victoire en coupe du mali le week end dernier restent conscients de l’enjeu de la rencontre.
En occupant  la 3è place du championnat, ils comptent reconquérir le fauteuil de leader tant que la réalisation d’un doublé reste possible.

Image

Les rouges pourront compter sur l’experience du vieux briscard Malal N’Diaye !

Fanyéry Diarra ne manque pas d’atouts. Il peut en effet compter sur le remuant Bréhimablen Traoré, le réalisme et le sens de but de Moussa Diallo et la force de pénétration de Ousmane Bagayoko. Sans compter le revenant Mallal N’Diaye et le jeune Ismael Keïta. Gonflé à bloc, les Rouges se présenteront devant leurs frères ennemis qui n’ont plus que le titre suprême pour sauver leur saison.

Clés du match :

Puissance de frappe du Djoliba AC tranchera avec la fébrilité de la ligne défensive du Stade malien où seul Aba Koné fait figure d’intouchables. Du côté des rouges, le capital-confiance suite à la victoire de la  coupe du Mali à Kayes leur permettra d’étaler encore plus leur maîtrise collective et ainsi que sa percussion de la ligne offensive, après un début de championnat laborieux.

Quoi qui arrive cet après midi, un match nul n’arrangerai guère aucune des deux formations et une défaite pourra laisser les plumes d’une des deux équipes.

Aujourd’hui au stade Modibo Keïta

16h 30 : Stade-Djoliba

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *