Seydou Keita

Image

Seydou Keita.

Plus que jamais conscient de la nouvelle dimension qu’il a au sein de la sélection malienne mais aussi de ses nouvelles responsabilités, Seydou Keita, milieu de terrain des Aigles du Mali et du FC Sévilles, vit un des moments phare de sa carrière.

C’est avec une grande disponibilité qu’il nous a reçu le 25/03/08 à L’hôtel EVER GREEN de Levallois Perret (région parisienne), juste après le match amical des Aigles du Mali face à la France.

Il revient sur la Can 2008,  exprime son point de vue concernant l’avenir des Aigles du Mali, tout en nous faisant découvrir sa vie professionnelle en Andalousie …

Vous avez été sélectionné pour ce premier match de l’après Jodar, vos coéquipiers ont concédé une défaite en votre absence, qu’est ce qui a motivé votre non-participation au match ?

J’ai un petit problème au genou qui traine depuis longtemps. Même si c’est un match de l’équipe nationale, le staff médical de l’équipe et moi avons décidé de ne pas prendre de risque puisqu’il ya plusieurs échéances proches aussi bien pour l’équipe nationale mais aussi pour mon club qui arrivent.  

Sinon à part cela, rien de grave.

Comment avez-vous trouvez, du banc de touche,  la prestation de vos coéquipiers ?

C’est une défaite mais riche d’enseignements.

Nous avons été menés au score 3-0 à la mi-temps. Nous n’avons pas été ridicules, je dirais même  que nous avons été bons. Nous avions eu deux occasions franches même si nous n’avions pas eu la chance de les concrétiser. La second mi-temps a été beaucoup mieux, nous avons marqué deux buts, développé un beau football. Malgré la défaite, avec la présence de nouveau joueurs, nous pouvons dire le bilan est positif.

Justement, des nouveaux joueurs, des anciens espoirs, ont intégré la sélection. Dans quel état d’esprit vous les aviez trouvés et quel en est votre appréciation ?

Nous étions à leur place il y a quelques années. Nous avons intégré l’équipe petit à petit comme ils sont entrain de la faire. Nous savons tous que la sélection a besoin de sangs neufs. Nous aurons très bientôt besoin d’eux.

Cela fait du bien d’être rassuré que nous avons une bonne relève. Et surtout que cela est intéressant qu’ils peuvent donner un coup de pouce à l’équipe puisque nous ne sommes dans une situation pas facile.

Nous nous pouvons dire que l’équipe nationale repart sur des bonnes bases ?

Des bonnes bases, ça nous verront.

Nous avons déjà quatre matches très importants pendant les vacances. Il faudra bien négocier ces matches, sinon les gagner tous pour être bien placé pour la qualification à la Can 2010 mais aussi à la Coupe du Monde.

Le Mali a fait un mauvais parcours à la Can 2008, mais vous vous êtes distingué individuellement en vous faisant élire deux fois "Meilleur Joueur MTN" lors des deux premiers matches des aigles. Seydou Keita prend t-il une nouvelle dimension au sein de la sélection ?

Image

Le football c’est le collectif. Individuellement on ne peut rien faire tout seul. Même s’il ya des individualités qui émergent, c’est le collectif qui prime.

Nous avons eu du mal, nous nous sommes fait éliminer au 1er tour. Et c’est toute l’équipe qui a subit. Après, un ou deux trophées individuels ne signifie rien du tout à coté d’une performance ou d’une victoire collective, qui reste le plus important.

Mais la performance individuelle à certain niveau peut faire la différence d’autant plus qu’aujourd’hui vous avez prit une nouvelle dimension aussi bien au sein des Aigles du Mali qu’au FC Sévilles …

Souvent, les individualités sont récompensées dans les grands clubs et on en reste tres content. Mais quand on se fait éliminé de la sorte à la Can, on oublie cela. Le talent est toujours là mais c’est la déception qui prédomine.

N’importe quel autre joueur de la sélection aurait aimé passer ce tour et d’aller plus loin. J’avais de grandes ambitions mais nous nous sommes fait éliminer.

Donc c’est difficile de dire que nous avons été bons, y comprit moi. Nous sommes vraiment passé à coté, surtout lors du match contre le Coté d’ivoire.

C’était pour nous le match le plus important. Mais des fois, on apprend beaucoup dans les défaites et j’espère  que ça sera le cas !

Vous entamés les éliminatoires combinées Can/Coupe du Monde 2010, comment appréhendez-vous ces matches étant donné que les Aigles n’ont toujours pas de sélectionneur ?

Nous avons le temps puisque les éliminatoires commenceront que dans deux mois et le calendrier ne permet pas de groupements d’ici là.

Donc nous avons le temps de choisir un bon entraineur pour la Mali. En ce qui nous concerne, cela sera très déterminant puisque nous devront enchainer et être prêt tout de suite pour être présent à la prochaine Can. Et surtout pour l’ensemble du football malien…

Notre génération regorge de beaucoup de très bons joueurs mais jusque là, nous n’arrivons pas su trouver à un bon collectif surtout une bonne équipe. Là nous avons encore l’occasion de réaliser cela.

Vous qui êtes les joueurs les plus expérimentés de la sélection, est ce que votre voix compte dans la désignation d’un sélectionneur ?

C’est toujours difficile que les joueurs donnent leur avis pour le choix d’un entraineur.

Mais est ce que vous êtes consultés ou pas ?

Il est déjà arrivé que le Président Salif Keita  nous parle du sujet. C’est normal d’ailleurs qu’il demande notre avis mais nous sommes que des joueurs…Nous sommes là pour faire notre part de travail et c’est aux dirigeants de faire le reste.

Image

Ici f

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *