Samba Sow ( 24 ans, milieu de terrain):  » Les gens ne s’attendaient pas à me voir en Turquie »

102_6740Formé au RC Lens avec lequel il jouera son premier match professionnel en 2009, le plus jeune joueur malien de la CAN 2010 savoure ses retrouvailles avec les Aigles du Mali.  Deux fois médaillés de Bronze aux Can 2012 &2013 avec le Mali, Samba Sow évoque la poursuite de sa carrière en turquie ainsi que ses objectifs y compris ceux de son club, Karabuskpor[1], et de la sélection nationale du Mali

Nous l’avons rencontré à Paris, lors du Match Sénégal-Mali (1-1), le 05 Mars dernier.

Comment se sont passées les retrouvailles en sélection ?

C’est toujours une fierté de revenir en sélection, de revoir ses amis, les dirigeants. En ce moment il y a un nouveau staff qui s’est installé et des nouveaux objectifs se joignent à nous. Comme je l’ai déjà dit c’est toujours une fierté pour moi de revenir en sélection.

Qu’avez vous retenu des méthodes du nouveau sélectionneur ?

J’étais très très jeune lorsqu’il était au chevet de l’équipe en 2002. Là il est de retour avec nous et ça se voit déjà que c’est quelqu’un de rigoureux tactiquement aussi bien sur le terrain qu’en dehors. J’espère qu’il va nous apporter beaucoup avec son expérience et son vécu afin de nous faire progresser dans l’atteinte de nos objectifs.

L’été dernier, vous avez rejoins  Karabuskpor ( L1 turc)…

Je suis agréablement surpris de cette nouvelle aventure en Turquie, les gens ne s’attendaient pas à me voir là-bas mais vous savez le football est ainsi fait. Je me sens très bien là-bas et tout se passe très bien aussi. Je suis titulaire et je suis en forme de compétition; j’espère que nous obtiendrons la qualification à l’Europa League qui est l’objectif du club cette année.

Quelles différences avez vous perçu entre Karabuskpor et le RC Lens qui reste tout de même votre club de cœur?

Évidement que le RC Lens reste pour moi une deuxième famille…c’est mon club formateur.  J’ai également appris beaucoup de choses là bas: du point de vue footballistique que humain.

En ce qui concerne la différence entre les deux championnats c’est la ferveur des supporteurs. En Turquie les supporteurs remplissent les stades et sont très bouillants par rapport à la France sans oublier que plus en plus de joueurs de renom se retrouvent là-bas en ce moment comme Drogba, Malouda, Sneijder… le niveau est bon.

D’autres championnats plus huppés vous tentent-ils, tels que l’Angleterre , l’Espagne …?

En football, tout va vite. Pour l’instant je suis en Turquie et je me consacre totalement à mon club: à moi de travailler et rester le plus performant possible. À partir de là et très certainement des clubs de ces championnats là pourront venir me chercher. Pour l’instant, je me consacre à mon club pour atteindre notre objectif de qualification à l’Europa League.

Pour finir un clin d’œil à toute ma famille, mes amis qui me soutiennent au quotidien sans oublier les supporteurs maliens qui continuent à me soutenir et à me suivre depuis la Turquie.

Propos recueillis par Mahamet Traoré/ www.Malifootball.com


[1] Karabuskpor est classé 8è du championnat Turque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *