Finale de la Coupe du Mali : Djoliba AC-AS Bakaridjan

 

Image

Une confirmation pour l’ASB ?

Les noms des deux équipes qui s’affronteront au stade Abdoulaye Macoro Sissoko de Kayes sous la présidence du chef d’Etat Amadou Toumani Touré, sont connus. Il s’agit de la vaque rouge du Djolibac AC de bamako ainsi que celui de l’AS Bakaridjan de Baraouli (région de Ségou).
Dimanche dernier, le Stade Modibo Keita de Bamako a été le théâtre de la double confrontation AS Bakaridjan-Club olympique de bamako, AS Réal-Djoliba AC pour le compte des demi-finales qui devaient désigner les deux prétendants au titre.

 

En première heure,  le match AS Bakaridjan-COB a donné raison à l’équipe de Baraouli qui s’est imposé sur le score de (2-1). Pourtant, l’enjeu était de taille pour le COB car l’ambition de remporter une 3ème coupe du Mali se faisait sentir. Mais ce n’est sans compter sur toute la détermination du représentant de la région de la citée des Balanzans qui a donc brisé le rêve olympiens.

L’AS Bakaridjan affichait ses ambitions dès la 7è minute avec cette action menée par le trio Abdoul Karim Diakité, Abdoul Karim Magassouba et Drissa Sidibé.
La titularisation d’emblée de Abdoul Karim Magassouba à la pointe de l’attaque de l’AS Bakaridjan donnait plus de tonus à sa ligne d’attaque la mesure ou le goléador Drissa Sidibé « Chine » était surveillé comme de l’huile sur le feu par l’arrière garde du COB.La force de frappe de Magassouba, sa vivacité et sa fraîcheur physique ont causé beaucoup de souci à la défense adverse.

C’est en toute logique que Magassouba ouvrit le score à la 22è minute sous un tonnerre d’applaudissement. Lancé en profondeur, l’ancien attaquant international évitait intelligemment la sortie hasardeuse de Djadiri Bathily pour débloquer le tableau d’affichage. Trois minutes plus tard le COB encaisse un second but, œuvre d’Alou Bagayoko. L’attaquant de Barouéli qui récupérait un ballon aux abords des 16 mètres, pénétrait presque sans opposition dans la surface avant de battre Djadjiri Diarra d’un tir à ras de terre.

Malgré la réduction du score, suite à une légère domination du COB, à la 69è minute par  le nouvel entrant Morimakan Kéita, les Rouges et Blancs de Barouéli se regrouperont derrière pour gérer leur avance.

En seconde heure, c’est au tour du Djolibac AC de se défaire de l’AS real de Bamako.
Le Djoliba démarrait le match avec une réelle envie d’en découdre d’entrée. Première alerte dès la 1ére minute Noumouké Traoré, le gardien du Réal est mis au charbon dans les pieds de Moussa Diallo, pour dégager la suite, à un centre provoquée par Ousmane Bagayoko sur le flanc droit de l’attaque. L’équipe de Hèrèmakono très pressante obtinrent de nombreux de coups de pied arrêtés dont deux se concrétisaient Lassana Fané (8è) et Ousmane Bagayoko (11è). Le  Réal  encaisse deux buts en 11 minutes de jeu !

Fouettés dans leur orgueil, les Réalistes sortent la tête de l’eau et commencent à se montrer dangereux pour estomper la domination territoriale des poulains de Faniéry Diarra par la réduction du score par Koffi Nguessan à la 42è minute.

Le retour des vestiaires, des réalistes galvanisés  mettent  les pendules à l’heure par le second but du même Koffi Nguessan à la 49è minute, suite à une ouverture de Moriba Diop.

Maisla sortie sur blessure de Momo Wandel Soumah (guinéen), qui a causé toute sorte de soucis à la défense du Djoliba, a été le tournant du match. Son remplaçant et compatriote, Abou Sanoussy Conté tente de rallumer la flamme des Scorpions, mais n’était pas suffisamment armé pour combler le trou laissé par la sortie de Momo Wandel Soumah. En cela s’ajoute le coaching de Faniéry Diarra, le coach du Djoliba, par les cahngements opérer freina la furia des Scorpions.

Malgré leurs nombreuses occasions, As real ne réussit pas à prendre l’avantage. C’est Moussa Diallo en embuscade se chargeant même de tuer le match à 77è minutes sur un corner bien exécuté par Souleymane Dembélé, est dévié de la tête par Ousmane Bagayoko. Et pour en finir, comme un symbole, c’est le vieux briscard Mallal Ndiaye, à une minute de la fin du temps réglementaire, qui donna définitivement  la victoire du Djoliba, en inscrivant le 4è but.

Djoliba AC 4-As Réal 2. Le sort est scellé.

Rendez vous donc le 29 juillet à Kayes pour la finale de la coupe du Mali. L’occasion de savoir la quelle équipe recevra le nouveau trophée offert par Malamine Koné, le PDG de Airness,  des mains du président de la république.

                                                       Feuille de match

Dimanche 15 juillet au stade Modibo Keita 

                                               AS Bakaridjan-COB : 2-1

Buts de Abdoul Karim Magassouba (22è) et Alou Bagayoko (25è) pour Bakaridjan; Morimakan Kéïta (69è) pour le COB.
Bon arbitrage d’Ibrahim A. Haïdara assisté de Mamadou S. Haïdara et Amadoun Kola Cissé.

AS Bakaridjan : Brahima Bamba, Mamadou Sangaré, Abdoul Karim Diakité, Mohamed Camara, Chaka Dembélé (cap), Bourama Sagara, Sékou Berthé (Abdourahamane Cissé), Zakaria Komakan Diakité, Alou Bagayoko, Abdoul Karim Magassouba (Alou Kanté) et Drissa Sidibé.  

Entraîneur : Moussa Kéïta « Dougoutigui ».

COB : Djadjiri Diarra, Amadou Sidibé (cap), Yaya Doumbia, Mamadou Diawara, Pape Assane N’Doye, Bassirou Bamba, Mahamadou Mariko, Soumaïla Sidibé (Alassane Kéïta), Birem Diouf, Ousmane Cissé (Morimakan Kéïta) et Amadou Diamouténé.  

Entraîneur : Badra Alou Diallo.

                                                     Réal-Djoliba : 2-4  

Buts de Koffi Nguessan (42è et 49è) pour le Réal, Lassana Fané (8è), Ousmane Bagayoko (11è), Moussa Diallo (77è) et Mallal Ndiaye (89è) pour le Djoliba.   

Bon arbitrage de Koman Coulibaly assisté de Moumini Berthé et Balla Diarra.

AS Réal : Noumouké Traoré, Amidou Doumbia, Adama Diakité, Amara dit Morikè Kallé, Fousseyni Tounkara, Aboubacar Koné, Mohamed Koumaré, Moriba Diop, Oumar Sidibé, Koffi Nguessan (cap) et Momo Wandel Soumah (Abou Sanoussy Conté). Entraîneur : Mamadou Coulibaly.

Djoliba : Cheick O Bathily (cap), Sékou Bagayoko, Alfousseyni Kouma, Daouda Diakité, Sory I Bangoura, Lassana Fané, Lassine Traoré (Ismael Keita), Moussa Diallo, Souleymane Dembélé, Bréhima Traoré (Lamine Diawara) et Ousmane Bagayoko (Mallal Ndiaye).

Entraîneur : Faniéry Diarra.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *