Alou Diarra :  » La F


Image

Alou Diarra (Bordeaux)

La diaspora malienne à travers le monde regorge beaucoup de talents. Aujourd’hui, beaucoup de jeunes maliens à travers le monde souhaitent soutenir leur pays d’origine.  

Un besoin d’identité et d’appartenance que les autorités du football malien doivent entendre et mettre les moyens qu’il faut pour ne pas frustrer ces jeunes qui rêvent de servir de mali.

L’équipe de Malifootball  a fait le choix de porter la voix  de ces jeunes afin que l’opinion sache que, même en vivant en dehors du Mali, l’amour de la patrie reste toujours intact.

Suivez l’interview d’Alou Diarra datant de 2005. L’objet est d’ouvrir le débat et de tirer les conclusions afin que supporteur juge en toute objectivité.

(Propos recueillis par Thomas du site   http://www.espoirsdufoot.com 

L'international espoir français a refusé il y a peu la sélection du Mali. Le natif de Villepinte revient sur son choix et explique sa décision, tout en jetant un doute sur son avenir…

Avez- vous été étonné de votre présélection avec le Mali ?  

Oui. J'ai juste vu mon nom sur la liste. J'ai été très surpris, d'autant plus que personne ne m'a contacté. Je pense que c'est aussi un peu coup de bluff de la part du Mali. Je n'ai eu personne de la Fédération au téléphone. Même pas le coach ! Bon, je connais tout de même quelques joueurs, mais je n'ai pas de contacts. Franchement, ça été mal organisé !

Pourquoi avoir refusé la sélection avec le Mali ?  

D'abord, car ça été trop précipité par rapport aux Espoirs : Je sors d'une élimination pénible avec les Bleuets, et je voulais plus de temps… Pour moi, c'est un refus pratiquement normal. Et puis, au niveau des démarches, la Fédération Malienne n'a pas fait d'efforts. Ils attendaient peut être une réaction de ma part.

Avez-vous reçu des pressions de la fédération malienne ?

Non non ! J'ai été influencé par personne. D'autant plus que je n'ai pas eu de contact concret avec le Mali.

Est-ce que Kanouté ou Sissoko vous ont appelé pour vous convaincre ?

Pas du tout. Ni avant, ni après ma décision.

" Tant mieux pour Kanouté et Sissoko "

Comment jugez -vous le choix de Kanouté et Sissoko ?

C'est très bien pour eux. Les voir jouer, ce n'est qu'un plus pour le Mali. C'est super que de plus en plus de joueurs se sentent concerner par la sélection malienne. Pour eux, ça été un choix plus réfléchit. Au niveau de l'approche, ça a été plus concret que pour moi. J'ai entendu dire qu'ils ont été invités par la Fédération au Mali au pays… Leur choix ne datait pas d'aujourd'hui. En plus, pour " Momo " Sissoko, ça été un choix du cœur.

Si un sélectionneur français vous oubliait, opteriez-vous pour le Mali ?

Oui, c'est clair… si ils avaient fait des démarches nécessaires avant. La question ne se pose même pas. Mais la France m'a sélectionné avant…

Ne craignez-vous pas de voir une grande partie de ses coéquipiers actuels en sélection partir pour d'autres sélections ?  

Non, mais tous joueur mûrit au cours de sa carrière. C'est aussi bien d'avoir le choix…

Croyez-vous que certains joueurs pourraient se servir de ce nouveau règlement afin de faire pression sur le sélectionneur, en menaçant de partir ?

Ca peut être un argument. Mais les joueurs sont intelligents : jouer en sélection, c'est un grand bonheur. Mais ce n'est pas au niveau du règlement que ça se joue. C'est d'abord le cœur qui parle…

" Je suis très fier de mon pays d'origine "

Vous avez regardé la Can ? Avec le maillot du Mali ?

Bien sur. J'ai vu tous les matchs, et plus particulièrement ceux du Mali. Je suis malheureux pour la défaite face au Maroc. 4-0, c'est une lourde défaite, c'est dommage. Je sentais qu'il pouvait faire quelqu'un chose de bien. Je connaissais déjà des joueurs. Et puis, ils ont fait 3ème au championnat du monde des moins de 20 en 2002. Personnellement, je voyais le Mali très haut dans cette CAN. J'avais confiance.

Vous êtes quand même fier du Mali ?

Je suis très fier de mon pays d'origine. Ca donne envie.

Vous sentez-vous attaché " à vie " au maillot bleu ?

Bien sûr. C'est un honneur doublé d'un grand bonheur que de joueur en Equipe de France. J'y suis attaché… Mais s'il faut réfléchir un peu plus, on verra… Tout dépendra de mon avenir chez les Bleus.

Donc, si le Qatar vous propose une sélection (et beaucoup d'argent), quelle serait votre réaction ?
(Rires) Je n'irai pas ! Je n'ai aucun lien là bas. Et le choix de la France est aussi un choix du cœur. C'est là ou j'ai grandit, où je me sens bien. Ce n'est pas l'argent qui décide.


Propos recueillis par Thomas
de

 http://www.espoirsdufoot.com/?page=interview&id=7 )

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *