Yacouba Sylla, capitaine des Aigles du Mali : « L’objectif c’est de se qualifier et cela est ancré dans nos têtes »

Du haut de ses 25 ans, Yacouba Sylla (20 sélections) incarne la nouvelle ère des Aigles du Mali. Capitaine des Aigles depuis l’absence d’Adama Tamboura, Yacouba Sylla fait le lien entre les différentes générations qui cohabitent au sein de la sélection. D’un naturel respectueux, ouvert et impliqué, cela n’a pas été une surprise qu’il hérite du brassard.

Il s’est ouvert à Malifootball.

En tant que capitaine des Aigles, que penses-tu jeunes qui viennent d’intégrer la sélection ?

L’essentiel c’est de voir que le Mali peut s’appuyer sur un vivier de très bons joueurs, notamment de joueurs locaux. Le défenseur central Ahmed Marius a livré une très bonne prestation face au Nigeria, Abdoulaye Traoré « Abedi » a également fait un très bon match sans oublier Charles Traoré. Tout le monde a répondu présent face au Nigeria, malgré la défaite et c’est encourageant pour la suite. Le groupe vit bien.

Plusieurs absences à déplorer durant ce stage…

Cela fait partie du football. Certains étaient encore en compétition. Par exemple Salif COULIBALY et Modibo Maiga nous les rejoindront au Soudan. J’ai une pensée pour les blessés qui sont Birama Touré, Tongo Hamed et Molla Wagué. Ce sont des patriotes convaincus, ils ont toujours répondu présents pour le Mali. Les frères Yatabarés ont eu des contraintes personnelles et ont pu s’entendre avec le coach pour leurs absences. C’est cela la vie, des fois il y a des aléas qui font qu’on ne peut pas répondre présent.

Mais le bon côté des choses c’est que c’est une bonne chose que d’autres joueurs rejoignent la sélection et de savoir qu’à tout moment ils peuvent répondre présent. Cela fait longtemps qu’il n’y avait pas Tiecoro Keita ou Khalifa Coulibaly aussi. Cela étoffe le groupe et pâlît aux éventuelles blessures ou absences telles que l’on a pu le constaté. On a de très bons jeunes, Moussa Doumbia aussi qui a fait sa première sélection…c’est bien de s’appuyer sur eux.

En ce qui concerne les conditions de travail, tout est rentré dans l’ordre à présent au sein de la sélection ?

C’etait une période où nous étions en attente de certaines choses qui n’étaient pas possibles. Mais nous nous estimaient que cela nous revenait de droit. Je tiens à souligner le travail du coach Alain Giresse, car il se pli pour nous mettre dans de bonnes conditions. Ce n’est pas facile également pour lui mais c’est un coach qui se souci toujours du bien-être de ses joueurs car il est au four et au moulin. Nous savons qu’il y a toujours des choses à améliorer.

Aigles-Nigeria-Mali2

Gagner nos matches nous permettra d’améliorer les choses au sein de la sélection : il faut que l’on gagne ! Je suis présent dans la sélection depuis un moment et je sais comment les choses fonctionnent au sein cette sélection.

Comment vis-tu ton rôle de capitaine des Aigles du Mali ?

Parler de soi c’est difficile, il faudrait demander au coach (Rires !!). Je m’entends avec tous mes coéquipiers mais il faut dire aussi que je n’ai pas forcé ma personnalité. Le capitanat m’en venu naturellement: cela me fait progresser et me permet de m’investir davantage au sein de la sélection. C’est un réel plaisir et une grosse fierté de porter ce brassard mais ça reste symbolique car il représente beaucoup de choses pour nos supporteurs mais aussi pour ma famille.

A présent, comment allez-vous abordé ce match contre le Soudan ?

Nous sommes optimistes comme tous les matches mais pas trop. Le Mali doit gagner et nous devons nous qualifier pour cette CAN. Nous nous mettrons pas de pression mais l’objectif c’est de se qualifier et cela est ancré dans nos têtes. Cela fait un moment que nous n’avions pas été dans une position aussi favorable: cela devra nous donner un peu plus de confiance et de sérénité pour affronter l’équipe de Soudan du Sud. C’est un adversaire à ne pas négliger car les matches sont souvent compliqués à l’extérieur.

Quelle sera la clé du match ?

Il faudra que nous restions concentrer et d’essayer de plier le match assez rapidement.

Propos recueillis par Mahamet Traoré

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *